Je ne donne pas ma langue au chat !

Euphémisme : la langue du chat est râpeuse. Recouverte de papilles dures qui possèdent la résistance d’un ongle, le chat l’utilise pour faire sa toilette. Elle lui permet d’éliminer les parasites, les débris et les poils morts. Ce qu’on sait moins, c’est qu’elle permet aussi au chat de se rafraichir.

Une étude de A. Noël et D. L. HU, parue dans la revue PNAS en octobre 2018, a permis d’en savoir plus sur cet organe aussi précieux pour le chat que ses griffes et ses dents.

Grâce à des prises de vues en vidéo à haute vitesse et des observations par scanner 3D, les chercheurs ont réussi à percer les secrets de la langue du chat.

Leur étude a portée sur les langues de 6 espèces de félins allant du chat domestique au lynx en passant par le lion ou le tigre.

La langue des félins possède des papilles rigides recourbées vers l’arrière. La longueur des papilles est quasiment la même pour notre petit chat domestique que pour le roi des animaux, une surprise pour un animal qui est 30 fois plus gros.

A l’extrémité de ces papilles, on peut observer des cavités en forme de U qui peuvent se remplir de liquide par capillarité en un temps record : un dixième de seconde ! C’est notamment grâce à ces papilles que le chat ou le tigre peuvent boire simplement en trempant leur langue dans l’eau.

Ce n’est pas la seule utilité de ses papilles creuses. Cette étude nous apprend que le chat utilise aussi ses papilles pour imprégner son pelage de salive et nettoyer sa fourrure, mais aussi, plus surprenant, pour se refroidir. En effet, l’évaporation de la salive sur son poil et sa peau représente jusqu’à un tiers de la déperdition de chaleur d’un chat.

Le chat dépose à chaque coup de langue l’équivalent d’une dizaine de gouttes de salive, ce qui représente à la fin de la journée un demi-verre à eau (5cl), on comprend mieux le temps passé à faire sa toilette. La salive en s’évaporant va permettre au chat de baisser sa température.

Les chercheurs grâce à toutes ces précieuses observations ont réussi à créer un nouveau type de brosse en silicone recouverte de papilles imprimées en 3D qui imitent les caractéristiques de la langue du chat. Elle est beaucoup plus facile à nettoyer que les brosses à cheveux, et permet d’imprégner de façon optimale n’importe quelle surface poilue.

Cette brosse « langue de chat » trouverait sont utilité dans des applications robotiques voire médicales ou vétérinaires. On pourrait, par exemple, imprégner la fourrure des chats avec un traitement médicamenteux, ou encore éliminer les protéines à l’origine des allergies sur les poils du chat.

Donner sa langue au chat n’est donc vraiment d’aucune utilité pour lui.

LDDM

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s