Range ta chambre ?

Insecte pollinisateur LDDM

A défaut de pouvoir produire des fleurs bleues, certaines plantes à fleurs (Angiospermes) ont développé une ruse.

Une étude récente publiée dans Nature par Moyroud et al. (n° 550, 10/2017), montre que les plantes à fleurs utilisent le désordre produit par des nanostructures invisibles (d’une taille d’un milliardième de mètre), pour attirer les bourdons terrestres.

Les yeux des insectes semblent assez insensibles à la plupart des couleurs excepté le bleu. Or, dans la nature, la couleur bleue est assez rare et difficile à produire par les plantes.

E. Moyroud et son équipe, se sont posés la question : Comment les bourdons reconnaissent les fleurs qui ne sont pas bleues ?

En étudiant une douzaine d’espèces de fleurs de couleurs différentes, ils ont montré l’existence, à la surface des pétales, de nanostructures variant selon l’espèce.

Ces nanostructures forment des stries et des vagues de différentes formes sur les pétales. C’est ce qu’ils appellent du désordre. Par des études génétiques, ils ont montré que le « niveau de désordre » (autrement dit la « quantité d’irrégularités » provoquées par les vagues et les stries) était très conservé chez les plantes étudiées.

SP_A0107

Les auteurs ont démontré que ces irrégularités sont à l’origine de l’émission d’un halo de couleur bleu lorsque les fleurs sont exposées à la lumière du jour. Celui-ci reste invisible pour l’oeil humain, mais pas pour celui du bourdon. Ce halo est le résultat de la réflexion d’une petite partie de la lumière.

En recréant du désordre, à la surface de fausses fleurs de différentes couleurs, ils ont pu reproduire l’émission du halo bleu. Ils ont ainsi montré expérimentalement la préférence des bourdons pour les fleurs émettant du bleu par rapport à celles qui n’en émettent pas.

Il leur faudra encore démontrer, en conditions naturelles, l’attractivité de ce halo bleu sur l’insecte pollinisateur.

Les auteurs auront alors découvert une nouvelle forme d’adaptation des plantes à fleur à leurs pollinisateurs, et montré que le désordre est parfois source de vie.

Les bourdons sont finalement plus fleurs bleues qu’on ne le croit.

LDDM.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s